News Cricoteka

Objets

„LES OEUVRES RÉPERTORIÉES ET DÉCRITES CI-DESSOUS
NE SONT PAS DES ACCESSOIRES DE THÉÂTRE.
J’AI EXCLU CETTE NOTION DE L’IDÉE DU THÉÂTRE CRICOT 2
COMME ÉTANT INCOMPATIBLE AVEC ELLE.

CES OEUVRES ONT ÉTÉ RÉALISÉES NON PAS POUR LES BESOINS
OCCASIONNELS ET ÉPHÉMÈRES D’UN SPECTACLE CONCRET
MAIS ELLES SONT INTIMEMENT LIÉES AUX IDÉES
QUI DÉTÉRMINENT MA CRÉATION.
ELLES FONT PARTIE D’UN CYCLE D’OEUVRES APPARTENANT A UNE THÉMATIQUE PRÉCISE,
QUI SONT EXPOSÉES DEPUIS LONGTEMPS DANS DES MUSÉES
ET QUI ONT UN VOLUME SUFFISANT DE TENSION INTERNE
ET DE SIGNIFICATION INDIVIDUELLE
POUR POUVOIR ÊTRE CONSIDÉRÉES COMME DES OEUVRES D’ART AUTONOMES. (…)”

(Déclaration de T. Kantor concernant les objets du Théâtre Cricot 2 conservés à la Cricothèque, texte écrit par l’auteur à la machine, Archives de la Cricothèque, Réf. I/000604, p. 1)

Conformément aux intentions de l’artiste, ces œuvres font partie de la collection de la Cricothèque à l’élaboration de laquelle Tadeusz Kantor avait travaillé dans les années quatre-vingt. L’artiste veillait lui-même à ce que les objets théâtraux soient rénovés, reconstruits et adaptés aux besoins de la future exposition du Musée du Théâtre Cricot 2.

Tadeusz Kantor est aussi l’auteur de plusieurs objets-installations- sculptures (par exemple :  Edgar Walpore – l’homme aux valises, La Chaise (cycle Monuments impossibles) -  présentés à Oslo, Le portrait de la mère, Autoportrait, Le garçon dans le banc d’école (monument funéraire en hommage à sa mère), La classe d’école – oeuvre fermée, La Chambre d’Ulysse, Les enfants dans les bancs de la „Classe morte”), réalisés en dehors de l’activité théâtrale et conçus comme des œuvres d’art autonomes.

Les photographies des objets présentés dans cette partie sont accompagnées d’un commentaire de l’artiste.

Rédaction scientifique : Anna Halczak 

Traduction, à l'exception des PRÉTENDUS DÉCORS par Oskar Hedemann